Courtonne-la-Meurdrac (14) : un arbre de la laïcité à l’arrière-goût d’islam

Près de Lisieux, à Courtonne-la-Meurdrac, des vieux militants de la laïcité anti-catholique et pro-musulmane ont forcé des enfants à planter un arbre au nom de leur idéologie.

Dans son discours, le maire Eric Boisnard s’est livré à une diatribe digne d’une république pré-islamique, citant pêle-mêle les concepts fumeux de liberté, d’égalité et de fraternité, en y mélangeant des paroles du rappeur musulman Abd-Al-Malik.

Ce rappeur musulman est notamment connu pour être prosélyte : « sous le voile de cette musulmane peut se cacher un être libre » chante-t-il par exemple pour justifier l’islamisation, mais il sait également mettre la délinquance des cités sur le dos des Français de souche : « si tu dis sans cesse de nous, qu’on n’est pas chez nous, qu’on n’est pas comme toi, alors pourquoi tu t’étonnes quand certains agissent comme s’ils étaient pas chez eux ».

Avoir fait planter cet arbre en décembre, au même moment où des associations de « libres penseurs » combattent la présence de crèches dans l’espace public, est une nouvelle provocation anti-catholique.

N’en déplaise aux élus dits « laïcs », la France s’est faite avec le christianisme et se défait depuis qu’elle a apostasié, jamais nous ne laisserons des vieux républicains défaire notre identité catholique !